www.fndirp.fr - FNDIRP 10 rue Leroux 75116 PARIS - Mentions légales
Exposition
Fédération Nationale des Déportés et Internés, Résistants et Patriotes
Programme du CNR “les jours heureux” INDEX HISTORIQUE PRÉSENTATION INFOS BOUTIQUE PATRIOTE RÉSISTANT CAMPS NAZIS CNRD ADIRP WEB CONTACTS

Conseil  National  de la  Résistance

Le Conseil national de la Résistance (CNR) a été réuni pour canaliser et  coordonner les différents mouvements de résistance en France pendant la  seconde guerre mondiale, toutes tendances politiques confondues. Le 27  mai 1943, sous la présidence de Jean Moulin, se tient à Paris au 48 rue du  Four dans le 6ème arrondissement, la première réunion du Conseil  National de la Résistance, avec les représentants des huit grands  mouvements de résistance (Combat, Libération zone, Libération zone sud,  Franc-Tireur, Front national de la Résistance, OCM (Organisation Civile et  Militaire), CDLR (Ceux de la Résistance), CDLL (Ceux de la Libération),  des six principaux partis politiques (PCF, SFIO, Parti Radical-Socialiste,  Parti Démocrate Populaire, Fédération Républicaine, Alliance  Démocratique) et des deux grands syndicats (CGT et CFTC). Cette  réunion sera d’une importance politique considérable. 
Son programme, adopté en mars 1944, prévoit :  Un « plan d'action immédiat » contre l’ennemi, contre la déportation, pour l’éviction des traîtres et de tous ceux qui ont  collaboré avec les nazis, ainsi que la création de comités départementaux de libération.    Une seconde partie est consacrée à l’avenir de la France en initiant des réformes importantes sur le plan social  (rajustement des salaires, rétablissement du syndicalisme, plan de création de la Sécurité Sociale) et politiques  (rétablissement de la démocratie, du suffrage universel, de la liberté de la presse)   Dans la seconde partie des « mesures à appliquer dès la libération du territoire », il est prévu notamment de « veiller au  châtiment des traîtres et l’éviction dans le domaine de l’administration et de la vie professionnelle, de tous ceux qui ont  pactisé avec l’ennemi ou qui se seront associés activement à la politique des gouvernements de collaboration » et  d’instaurer la confiscation des biens traîtres et des trafiquants de marché noir.  Vous pouvez consulter, en cliquant sur le bouton ci-dessous, le programme du Conseil national de la Résistance, dont le  texte constitue un acte majeur de la Résistance. Un texte qui a guidé la libération du territoire, mais qui a aussi inspiré les  mesures essentielles adoptées par le gouvernement, de la Libération à 1946.